La présence en soi

La présence en soi

En choisissant de s’incarner, l’âme prend une responsabilité et s’engage à venir évoluer sur le plan terrestre. Cette expérience lui permet de découvrir de nombreuses facettes d’elle-même au niveau de la densité, de la matière et de la manifestation dans la matière. C’est une expérience qui n’est pas facile car d’amener des changements dans la matière demande un grand investissement de temps, d’énergie, de volonté et d’amour.

Dans le non-manifesté, amener un changement demande déjà une réelle implication mais il n’y a pas d’intervention dans la densité. L’âme a donc besoin de mettre moins d’énergie en quelque sorte.

Souvent, une âme qui fait ce choix d’évolution, choisit de s’incarner à telle ou telle époque, dans tel ou tel lieu et ensuite, elle naît dans une famille qui va lui permettre d’évoluer.

Souvent, il est dit que l’âme choisit sa famille. Dans un certain sens oui, mais dans un autre, elle choisit sa famille non pas par amour de cette famille mais par l’expérience qu’elle va lui permettre de vivre. Il n’est pas question d’amour dans le choix de sa famille et c’est important d’en prendre conscience.

Pendant la vie in utero, l’âme se retrouve « enfermée » dans ce petit corps et doit « trouver sa place » dans ce nouvel espace « matériel ». Cette incarnation peut bien se dérouler, ou moins bien. Le bébé grandit dans l’eau dans le ventre de sa maman et développe son corps, le temple dans lequel il vivra durant toute sa vie. Le corps symbolise l’espace sacré dans lequel l’âme peut s’incarner pour venir vivre sur Terre.

Lors de la naissance, le bébé va être confronté au choix de l’autonomie. Il va devoir activer son autonomie et son arrivée dans la vie à travers la respiration. Il va alors découvrir le premier souffle de vie, qui va lui permettre d’entrer dans l’expérience de la vie en tant qu’être individuel. C’est une expérience incroyable qui pourtant paraît normal. Chaque parent attend avec impatience que l’enfant fasse son premier souffle mais n’est pas conscient de ce que cela implique réellement pour l’âme. Ca sera son choix de dire « oui à la vie » en inspirant et expirant ce premier souffle. De par ce « simple » geste, il active la vie en lui qui va lui permettre de vivre sa vie dans son temple sacré.

Un nouveau chemin s’ouvre devant l’âme, un voyage qui aura, en plus de l’expérience de la matière (espace), une expérience du temps. En effet, l’incarnation n’a pas une notion d’éternité comme dans la non-matière.

L’expérience de l’incarnation permet à l’âme de découvrir de nombreuses facettes de son Etre, de développer ses qualités innées afin de pouvoir les manifester concrètement et de transformer ses blessures, ses défauts pour lui permettre de la faire grandir et évoluer.

Chaque époque d’incarnation amène son lot d’expériences et permet de développer des niveaux de conscience différents pour l’évolution de l’âme. Chaque âme contribue à l’évolution des autres aussi. Chacune pourra amener sa contribution pour le collectif et chacune a une « mission » différente.

La difficulté la plus grande est de pouvoir manifester les changements dans la matière. Lorsque le bébé naît dans une famille particulière, à une époque et dans un contexte spécifique, « des programmes » vont lui être transmis à travers une éducation, une doctrine, une culture et des croyances. Il va grandir en s’identifiant à tout ce système de croyance et créera sa vie sous l’influence de celui-ci. Lorsque l’âme, a un moment ou un autre choisit de s’éveiller, elle va devoir « refaire connaissance » avec qui elle est réellement, au-delà de qui elle pense être. Et c’est à ce moment que la personne se sentira appelée à suivre un développement personnel et spirituel. Car l’âme aura « poussé » à un retour à Soi afin de pouvoir vivre l’expérience de la matière à un autre niveau de conscience.

A ce moment, un chemin peut commencer à se faire, étape après étape. Mais le premier pas est un retour à Soi et pour cela, il est primordial de revenir à la base : le corps : le temple sacré, la respiration et le lien avec la Terre : Gaia.

Voici pourquoi il est aussi primordial de prendre soin de son corps, que ce soit à travers :

  • la nourriture,
  • les produits que l’on utilise pour son hygiène corporelle,
  • Des pratiques corporelles : qi gong, yoga, etc
  • Des respirations en conscience
  • Un ancrage corporelle régulier
  • Et surtout de se relier à Gaia en allant le plus possible dehors, dans la nature pour qu’elle puisse venir nous ressourcer.

En 2017, j’ai reçu en canalisation 11 élixirs d’évolution : les élixirs Anaya. Ils sont venus pour nous aider à suivre un chemin de retour à Soi et nous aider à récupérer nos potentiels et nos qualités innés.

Le premier est, bien évidemment, celui nous aidant à revenir dans notre Présence et à développer notre lien avec elle.

Je vous transmets son message que j’ai reçu en canalisation :

Présence en Soi

« La présence en Soi passe par une acceptation de vivre pleinement dans le ici et maintenant.

Une conscience nouvelle s’installe et permet d’accepter que le fait d’être présent, ici sur

Terre, ne nous empêche pas d’évoluer spirituellement, bien au contraire. Cet élixir vous

aidera à être dans votre présence, au quotidien et à vivre pleinement chaque expérience de

vie en l’acceptant comme une expérience, rien de plus. Un sentiment de confiance et de

sécurité prend place, les idées s’espacent et la clarté s’installe. »

Si vous souhaitez découvrir mes élixirs, vous les trouverez dans l’espace « boutique ».

Bien sûr que cette première étape demande une implication, d’amener peut-être des changements dans vos habitudes, mais elle vaut vraiment la peine d’être vécue car en quelque sorte, elle permet de reconnaître le choix que votre âme a fait en venant sur Terre, elle permet de vous reconnaître à un niveau très profond …

Je vous souhaite une magnifique rencontre avec vous-même

Chaleureusement

Nathalie