Message inspiré : Et si nous parlions de paix ?

Et si nous parlions de paix ?

Nous vivons la situation actuelle sous le regard d’humain et de sa vision de séparation. Nous percevons la situation comme une épreuve, comme un test, comme quelque chose de difficile à traverser. Ceci découle de notre vision d’être humain, ayant besoin de juger les événements comme étant bien ou mal.

En réalité, il n’y a pas de bien ou de mal, il y a uniquement ce qui est présent. Pour certains d’entre nous, nous avons l’impression de vivre quelque chose de très difficile, qui peut réveiller nos vieilles blessures : rejet, abandon, injustice, trahison, humiliation. Nous pouvons avoir peur, être en colère, nous sentir frustrés et atteints dans notre liberté. Ces sensations, émotions ou sentiments négatis vont amener certaines réactions ou comportements qui peuvent être inadéquats.

Pour d’autres, nous percevons cette période comme un temps de ressourcement, d’accueil, de retour à soi qui génère certains comportements ou actions en lien avec l’ouverture de conscience que nous vivons.

Encore une fois, il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de vivre cette situation. Ce qui est important est de prendre du temps avec nous-même et d’être honnête avec les différentes facettes de notre être qui se manifestent. Chacune de ces parts a juste besoin d’être reconnue, aimée, non reniée et jugée.

Ce moment est une invitation à se découvrir car, face à tout ce qui se passe, nous avons l’opportunité d’être en lien direct avec nous-même afin de pacifier ces parties de nous qui nous font souffrir.

C’est un moment d’intense introspection qui peut nous permettre de faire la paix avec nous-même, de sortir de nos modes de fonctionnement réactifs et jugeant afin de pouvoir vivre en paix ce qui se passe autour de nous.

Ce n’est pas en voulant agir contre ce qui se passe que nous allons trouver la paix, ou la générer car nous restons dans un esprit de dualité. Par contre, en se posant simplement, en toute humilité et simplicité au centre de notre Être, en s’asseyant dans une posture bienveillante d’observateur et en accueillant avec compassion les facettes qui se révèlent grâce à ce que nous vivons maintenant, nous pouvons, à ce moment, laisser la guérison s’opérer en nous.

Il est vraiment important de nous offrir du temps pour nous reconnecter à notre nature essentielle. Plus nous l’acceptons telle qu’elle est, avec ses zones d’ombre et de lumière, plus nous arrivons à nous reconnecter et à vivre en paix et dans la bienveillance avec la Nature qui nous entoure. Afin d’accepter notre Être, il nous suffit d’observer ces espaces, de leur dire bonjour et de leur sourire. Il n’y aura donc plus besoin d’utiliser notre volonté pour changer quelque chose car nos actes seront inspirés par la conscience qui émane de notre nature profonde.

Plus nous ferons la paix avec nous-même et avec nos zones d’ombre, plus le monde trouvera la paix. Ça paraît si simple que, souvent, nous ne le faisons pas, préférant mettre notre énergie pour changer le monde extérieur. Pourtant, le monde dans lequel nous vivons est uniquement le reflet de notre monde intérieur …

Après avoir lu ce message, je vous invite à vous asseoir en posture d’observateur, en vous et de laisser se manifester les facettes qui auront envie de réagir. Observez-les avec compassion, dites-leur bonjour et souriez-leur. Dites-leur que vous ressentez qu’elles ont quelque chose à vous dire et que vous êtes là pour elles, à leur écoute … Il n’y a rien d’autre à faire que d‘être dans une présence bienveillante, avec ce qui se passe en vous. Il n’y a aucune attente à avoir, juste à être présent.

Prenez soin de vous.

Nathalie