Comment développer notre confiance et notre foi ?

Comment développer notre confiance et notre foi ?

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de confiance. Elle est mise à rude épreuve ces derniers temps, avec tout ce qui se passe, autant dans le monde que dans notre monde intérieur. Beaucoup de choses au niveau de nos fondations, nos structures sont touchées et de nombreus éléments qui semblaient acquis ne le sont plus.

Nous vivons une période particulière et l’astrologie a beaucoup d’influence sur ce qui se passe. Pour les personnes qui s’y intéressent, il y a de nombreuses personnes sur YouTube qui parlent des transits que nous vivons en ce moment et de l’influence qu’ils ont sur notre planète. Ça permet de comprendre “l’électricité” dans l’air et les grands changements que nous vivons en ce moment, à tous niveaux. Je vous invite à faire vos recherches si jamais.

Pour avoir une bonne vision, il est primordial de regarder la situation dans une vue d’ensemble et pas uniquement personnelle. Car si on le prend ainsi, il va être difficile de rester dans la confiance. Si nous regardons notre monde du point de vue de notre nombril, nous pourrions ressentir une grande insécurité, instabilité et avoir peur pour le futur. Peur à plusieurs niveaux : ne plus pouvoir vivre comme avant, nous sentir limité dans nos choix, avoir peur pour notre travail, pour nos proches même parfois. Nous pouvons également nous sentir privé de certaines libertés ou avoir l’impression d’une certaine incohérence.

Par contre, si nous prenons du recul et regardons la situation d’un niveau plus global, nous pourrions être confronté à notre impuissance face à quelque chose qui nous dépasse et pour lequel nous n’avons aucun pouvoir d’agir. Nous pourrions sentir la tâche trop grande et avoir un goût de non-retour en arrière et ne pas voir de sortie de secours.

Dans les deux cas, nous pouvons donc ressentir une grande insécurité et impuissance et la peur peut venir s’installer sournoisement en nous.

Comme on a souvent pu le constater, la peur n’est pas une bonne conseillère et nous déconnecte de notre discernement. A ce moment, nous pouvons agir de manière irresponsable et incohérente.

Mais que faire pour sortir de cette peur afin de retrouver une sensation de sécurité, de confiance me diriez-vous ? Je n’ai malheureusement pas de réponse toute faite et facile à vous donner et, de toute façon, tout est une question de point de vue, non ? (Cf mon dernier article).

Je peux donc juste vous partager ma vision actuelle. Lorsque je ne sais plus quoi penser et que je me sens impuissante, j’observe juste ces aspects en moi, sans le juger. Parfois, ça peut me rendre triste, d’autre fois en colère, mais je les observe et m’installe à côté de ces parts de moi qui sont en pleine réactivité, comme si j’étais avec ma meilleure amie. Je prends le temps d’être juste là pour elles et leur offre ma présence bienveillante. Et je ne fais rien … Simplement rien … J’accueille ce qui émane de mon intérieur et suis présente à ce qui est. Et vous savez quoi ? Tout passe 😉

On parle beaucoup de pleine conscience, de vivre l’instant présent. Intellectuellement, on se dit que c’est bien ou non. On comprend, sans comprendre vraiment. Mais c’est lorsqu’on prend vraiment conscience en le vivant que l’instant présent est simplement l’accueil de ce qui est sans rien essayer de changer, que l’on peut faire la paix avec soi-même et avec l’extérieur. On comprend que se battre nous fatigue, nous épuise même et nous met souvent face à notre impuissance, qui peut engendrer énormément d’émotions négatives, telles que colère, tristesse, injustice, révolte, haine, violence. N’est-ce pas ça qui est en train de se passer à travers le monde ?

“Accueillir ce qui est” ne veut pas dire être d’accord ou non avec l’extérieur, de ne plus avoir d’émotions, mais c’est une possibilité de vivre l’instant présent tel qu’il est et de faire confiance à ce qui est, à développer sa foi en quelque chose de plus grand qui nous dépasse de toute façon. En ce qui me concerne, le fait de vivre dans l’accueil me permet de garder confiance en moi, en la vie, en l’humanité et de me focaliser sur ce que j’aime. Et vous savez quoi ? Je réalise que finalement, ce que j’aime le plus est la simplicité de ce qui est.

Et vous voulez savoir le plus incroyable dans tout ça ? C’est que lorsque l’on choisit de ne plus se battre pour quoi que ce soit et qu’on reste uniquement dans un état d’esprit d’accueil de ce qui est, les solutions arrivent toute seule … N’est-ce pas juste génial et tellement simple ? Tellement simple qu’on peut se poser la question de savoir si c’est possible 😉

Finalement, comment ressentez-vous tout ce que je viens de vous partager ? Serait-il envisageable pour vous d’accueillir ce qui est simplement ?

Qu’est-ce qui changerait dans votre vie, si vous cessiez de penser au futur, aux drames qui se passent partout à travers le monde et pour lesquels, finalement, vous ne pouvez pas faire concrètement grand-chose ?

Je vous invite à prendre quelques minutes pour ressentir la fameuse phrase de Gandhi :

“Sois le changement que tu veux voir dans le Monde”

Que ressentez-vous ? Qu’avez-vous envie d’amener comme changement dans le Monde ? Que pouvez-vous changer en vous pour contribuer à un Monde meilleur ?

Personnellement, je vais continuer à observer ce qui se passe en moi et autour de moi, à accueillir la vie, ses synchronicités et ses clins d’œil, et à être présente pour toutes les parts de moi qui réagissent en leur amenant juste de la bienveillance.

Car, ce que j’ai appris durant ces dernières années, c’est l’importance de vivre chaque moment pleinement dans la gratitude de ce qui est (dans des moments difficiles ou légers). A ce moment, la confiance et la foi peuvent s’installer dans notre vie, on peut laisser l’âme agir (la magie) et la vie nous offre de beaux cadeaux.  Toute attente a ses propres limites tandis qu’en vivant dans l’accueil de ce que la vie a à nous proposer, il n’y a aucune limite … Et c’est en vivant dans ce “no limit” que je peux laisser émaner le meilleur de moi-même en toute confiance et le rayonner autour de moi.

La confiance est en chacun de nous, elle fait partie de notre Etre. En accueillant ce qui est, on peut lui permettre de se manifester et de grandir. Il n’y a pas de « recette miracle » pour ressentir de la confiance, il n’y a pas besoin de la chercher car elle est déjà là, en nous.

Êtes-vous prêt à l’accueillir dans votre vie ?

Je suis heureuse de partager ces moments de réflexion avec vous et je vous invite à aller sur ma page Facebook pour exprimer votre point de vue ou vos ressentis sur ce message

Chaleureusement

Nathalie